Blog.

Épargne salariale : Le Plan Épargne Entreprise (PEE)

A l’aide de notre dernier article regroupant les différentes sources de l’épargne salariale, vous êtes désormais un expert en intéressement, participation et abondement. Ici notre problématique est différente. Une fois cette épargne constituée, il est nécessaire de la faire vivre au travers des marchés boursiers. Pour se faire, il faut dans un premier temps disposer d’un support prêt à accueillir des titres financiers. Ce sont ces derniers qui vous permettront de faire fructifier votre épargne. Parmi ces supports, nous retrouvons le Plan Épargne Entreprise (PEE), objet de cet article. 

Rappelons que l’objectif des marchés financiers est simplement de mettre face à face des acteurs en recherche de financement (les entreprises) avec des individus en recherche d’épargne (vous).

C’est ici que va intervenir le PEE. Il s’agit en fait d’un « compte support » dans lequel vous allez ranger les titres fraichement achetés avec votre épargne. Pour garnir votre PEE, l’organisme de gestion affilié à votre entreprise vous proposera d’acheter des parts de FCPE (fonds commun de placement d’entreprises) ou de SICAV (sociétés d’investissements à capital variable). 

Pour faire simple un FCPE est un fond financier regroupant le capital de plusieurs épargnants et dont la gestion est déléguée à des analystes professionnels. Lorsque vous achetez des parts d’un FCPE, vous achetez indirectement les titres de propriétés (actions) ou de créances (obligations) selectionnés par les gestionnaires du fond. Concernant les SICAV, le fonctionnement est similaire, le fond est seulement présenté sous un autre statut juridique.

Le Plan Epargne Entreprise.

Chaque entreprise peut prendre la décision de proposer un PEE à ses salariés. Pour les petites sociétés c’est seulement au bon vouloir de la direction. Pour les plus conséquentes, il faut que les représentants des salariés ainsi que le comité d’entreprise signent un accord.

Il faut bien comprendre que le PEE sera alimenté par les différentes méthodes présentées dans notre article précédent. L’objectif étant ensuite d’acheter, via ce plan, des titres financiers. Mais attention : vous n’aurez pas la liberté d’un compte titre ou d’un PEA ! Toutefois vous aurez la possibilité de choisir parmi une sélection de FCPE ou de SICAV. Dans tous les cas, ces différents fonds d’investissements, regroupés sous le nom d’OPCVM (Organismes de Placements Communs en Valeurs Mobilières), ont pour  objectif de faire fructifier votre épargne.

La démarche sera donc la suivante : votre entreprise et vous-même versez de l’argent sur votre PEE, vous choisissez ensuite le ou les fonds qui semblent correspondre à vos attentes en terme de risque et de rendement et vous achetez des parts de ces OPC avec votre épargne. Enfin, l’organisme de placement (différent de l’entreprise dans laquelle vous travaillez) s’occupe de placer cette épargne sur les marchés dans un objectif de rendement.

Les avantages et inconveniants du Plan Epargne Entreprise.

Il existe des avantages indéniables à épargner via un PEE. Ainsi, si les OPC disponibles sont intéressants, vous avez l’opportunité d’en acquérir des parts en vous affranchissant des frais financiers. En effet, ces derniers seront pris en charge par votre entreprise. L’on parle ici des frais de transactions, des frais de garde ainsi que des frais de gestion. Nous avions déjà détaillé ces derniers lors d’investissements dans des OPC via un PEA.

Vous pouvez également acquérir des actions de l’entreprise dans laquelle vous travaillez lorsque cette dernière procède à une augmentation de capital. Elle vous proposera alors une décote très intéressante sur ces titres. Cependant, elle vous obligera en contrepartie à les conserver un certain temps. 

Fiscalement, avec le PEE, l’on retrouve les avantages du PEA : après cinq ans, les plus-values réalisées sur vos titres seront uniquement soumises aux prélèvements sociaux lors d’un retrait. Vous avez donc un allégement fiscal à l’entrée et à la sortie.

Cependant il faut faire attention à ne pas concentrer toute votre épargne sur votre PEE. Au vu de la nature des titres proposés, votre épargne risque cruellement de manquer de diversité. Vous exposez alors toutes vos économies au même danger. 

Surtout, soyez bien conscient que l’argent placé sur ce plan sera bloqué pendant une période de 5 ans. Il existe cependant des cas de déblocages anticipés comme le mariage du salarié, la naissance ou l’adoption d’un enfant, le divorce, l’invalidité, le décès, la création d’entreprise, le surendettement, l’achat d’une résidence principale ou la cessation du contrat de travail.

Le PERCO et le nouveau PER.

Le PEE n’est pas l’unique solution d’épargne qui peut être présentée aux employés. Le PERCO (Plan épargne pour la retraite collectif) jouait jusqu’à maintenant un rôle intéressant dans la constitution d’une retraite complémentaire. Cependant, ce produit a pris la poussière avec le temps,  tant les conditions de retrait de ce dernier sont strictes.

De ce fait, les fonds engagés ne peuvent pas être retirés avant la retraite. L’épargne et les intérêts qui auront été accumulés sur ce plan seront disponibles sous forme de rentes qu’après la cessation d’activité.

Souscrire à ce type de plan c’est penser à l’avenir mais n’oubliez jamais qu’avec l’actualisation, 1€  aujourd’hui ne sera pas 1€ demain.

Comme nous avons eu l’occasion de le souligner à plusieurs reprises, l’État entame actuellement un long travail de simplification de ces différents plans d’épargne. Avec la loi PACTE c’est le PEA qui a fait peau neuve et désormais c’est au tour du PER de gagner en transparence pour convaincre les français d’avoir recours à la création d’un patrimoine ou plutôt d’une épargne complémentaire. 

Ce PER, qui balaiera les PERCO, va aussi devenir un réel concurrent de l’assurance vie. Affaire à suivre.

Etienne Monceau

À propos de l'auteur

Etienne

Co-fondateur de Sans Cravate et auteur de « Débuter en bourse », il a à coeur de transmettre sa passion pour l’économie, l’analyse des marchés financiers et la Bourse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires