ouvrir un pea

Ouvrir un PEA ! Passez à l’action !

Aujourd’hui, attardons nous sur la question du plan épargne action. En effet il est temps pour vous d’ouvrir un PEA. Cet article est écrit dans un contexte bien particulier, durant lequel les taux d’intérêts sont extrêmement bas. Ces intérêts, qui représentent la rémunération de l’argent, vous en avez déjà entendu parler. Lorsque vous désirez faire un emprunt, c’est en effet un des facteurs que vous allez prendre en compte. Il représente ce que va vous coûter ce dernier. 

Mais il faut aussi comprendre que lorsque vous placez vos économies sur des livrets bancaires comme des PEL, LDD ou encore un livret A, la remuneration de ces derniers depend aussi d’intérêts. 

On comprend donc qu’en ce moment, emprunter est une bonne chose, mais placer ses économies dans des livrets ne l’est pas. Dans cet article nous expliquerons plus en detail pourquoi. Puis nous présenterons une solution alternative et désormais indispensable pour faire fructifier son argent, le plan épargne action.

Ouvrir un PEA - Argent dormant, je suis perdant.

De nombreuses personnes cherchent à investir, à faire fructifier leur argent. Mais beaucoup trop ne s’y intéressent pas. Ils placent leurs économies dans des LDD, des livrets A, des PEL, que leurs ont conseillés leurs banquiers et qui rapportent tous des intérêts inférieurs au taux de l’inflation. Certains ne savent même pas de quoi il s’agit. Et si c’est votre cas, vous êtes là pour apprendre. 

Ne pas laisser dormir ses économies est une attitude très importante. Il existe diverses manières et secteurs d’investissements, mais tous servent à éviter un phénomène bien connu et mal compris de certains : l’inflation.

L’inflation se traduit par la hausse des prix des biens et services quotidiens. Pas simplement celui du prix du pain ou du riz mais celui de tous les prix. Chaque année l’INSEE publie des chiffres représentatifs de cette inflation, souvent sous forme de pourcentage, et que l’on a intérêt à consulter. Les prix augmentent et pourtant la monnaie reste la même ou varie moins, ce qui signifie qu’elle perd de sa valeur. Illustrons par un exemple très simplifié.

Des livrets aussi efficaces qu'une boite à chaussure

ouvrir un pea

En 1980 une baguette de pain coûtait 2 francs, et disons qu’en 1995 elle en coûtait 4. Le prix avait donc augmenté de 200 % en 15 ans. Nous savons que les salaires sont censés suivre cette inflation, mais d’ordinaire moins rapidement.

Imaginons qu’en 1980 je mette 10 francs de côté pour acheter cinq baguettes en cas d’extrême urgence. Heureusement, je n’ai jamais eu à me servir de ces 10 francs, et en 1995 ils sont toujours dans ma boite à chaussures. Je réalise alors que je ne pourrais, aujourd’hui, même pas acheter trois baguettes. Mes économies ont donc perdu de leur valeur.

Pour éviter une telle situation l’on a intérêt à les investir et à les transformer en un produit qui évolue lui aussi au rythme de l’inflation ou plus rapidement, de sorte que, lorsque que l’on en a besoin, elles n’aient pas diminué.

Ouvrir un PEA - Les taux d'intérêts.

Maintenant que vous avez une meilleure idée de ce qu’est l’inflation, parlons des taux d’intérêts. Ces deux concepts rythment les investissements sur le long terme et notre système économique en géneral. Il est donc indispensable de bien les comprendre avant d’ouvrir un PEA. 

Il existe des multitudes de taux d’intérêts aux noms différents. On les qualifie soit de court terme soit de long terme. Cela depend de la durée sur laquelle les emprunts vont s’étaler. Ce sont des éléments indispensables à la vie économique. Un investisseur doit savoir de quoi il s’agit.

Tout d’abord comprenez qu’un taux représente ce que l’on gagne à prêter de l’argent ou ce que l’on doit payer pour en emprunter. Les banques centrales, de grosses banques internationales (la FED aux USA, la BCE en Europe…) sont au cœur de la partie car ce sont elles qui fixent les taux les plus influents et les plus surveillés, appelés taux directeurs.

Ouvrir un PEA - Pourquoi les taux changent ?

ouvrir un pea

Les banques centrales ont pour rôle de maitriser l’inflation. Généralement cette dernière est motrice pour l’économie lorsqu’elle se situe autour des 2%. Ainsi, l’augmentation des prix tend à précipiter le consommateur vers l’achat, ce qui entretient à la perfection notre ‘merveilleux’ système de consommation. De la même manière, cela permet de developper la compétitivité dans les entreprises et d’améliorer le PIB du pays.

Donc, pour réguler cette inflation, les banques centrales injectent ou retirent des liquidités auprès des banques commerciales en jouant sur leurs taux d’intérêts directeurs. Si ces derniers sont faibles, les banques commerciales vont être amenées à emprunter puis redistribuer cet argent auprès des entreprises et consommateurs sous forme de prêts. Au passage, les banques se rémunèrent en appliquant des taux légèrement plus élevés à leurs clients que ceux auxquels elles ont souscrit auprès des banques fédérales.

Le fait est que l’augmentation des prix conduit inévitablement à une augmentation des salaires pour équilibrer le pouvoir d’achat du consommateur. Mais il est possible que cet inflation prenne trop d’ampleur. À ce moment là, les banques centrales serrent la vis en faisant remonter les taux. Les emprunts redeviennent alors plus chers. Dans ce contexte, les livrets A prennent de la valeur.

Les placements sans risque sont 'has been'.

Il faut comprendre que les taux directeurs impactent directement sur la remuneration que vous apportera un livret, un PEL ou un LDD. Et actuellement, ces taux sont au tapis. Emprunter est donc une bonne chose, mais placer ses économies dans ce type de produits bancaires sans risque ne l’est pas.

Un LDD par exemple vous rapporte 0,75% par an. Sachant que l’inflation est de 2%, vos économies placées sur ce livret perdent inévitablement de la valeur. 

Il est donc primordial de faire vivre votre argent, et de le placer ailleurs. L’or, l’immobilier, les cryptomonnaies et les actions sont des exemples d’investissements qui vous permettront de battre cette inflation !

Nous parlerons ici des actions. Pour acheter ces dernières et bénéficier d’avantages concernant la fiscalisation des plus-values que vous allez faire, vous devez avoir recours à un type de compte particulier, le plan épargne action.

Pourquoi choisir le PEA ?

Si vous voulez acquérir des actions, il vous faut un compte particulier. Vous ne pouvez pas faire cela simplement en entrant des coordonnées bancaires sur une plateforme.

Il existe deux types de comptes principaux pour en acheter : le compte titres et le PEA. Il est aussi possible d’en acheter via une assurance vie. Cependant nous n’en parlerons pas dans cet article. 

D’ailleurs nous présenteront principalement le PEA et mettrons de côté le compte titres. Le plan épargne action est clairement le compte le plus adapté à une gestion non chronophage de votre portefeuille. Il correspond en effet plus à des personnes ayant une activité professionnelle qui souhaitent placer leur argent sur du moyen/long terme sans trop avoir à s’occuper de leurs investissements. 

Le compte titre quant à lui offre des avantages pour un expert financier qui souhaite réaliser des plus-values sur le court terme et investir aussi à l’étranger. Le fait est que la taxation de ce type de compte est importante, et ça serait dommage de reverser à l’Etat les beneficent de votre prise de risque. 

Voila pourquoi je vous propose plutôt de vous intéresser au PEA.

Que mettre dans son PEA ?

Examinons maintenant en detail le Plan Épargne Actions. Il offre moins de liberté qu’un compte titre mais présente une fiscalité avantageuse, sous certaines conditions. 

Avec un PEA vous pouvez acheter des actions, des obligations ou des parts de SARL ainsi que des fonds de placements du type ‘SICAV’ ou’ FCP’ (Fonds Communs de Placements) ou encore des ETF. De plus, ces titres doivent être inscrits dans des marchés particuliers, Européens.

Il y a aussi un plafond de 150 000 euros. Mais le plus important est que, si vous voulez retirer de l’argent de ce PEA dans les cinq premières années suivant la date du premier dépôt (et non de l’ouverture), vous serez imposé sur vos plus-values comme pour un compte titres. Si vous retirez votre argent après cinq ans, vous paierez seulement les prélèvements sociaux (environ 17% depuis 2019). Vous éviterez alors les impôts sur le revenu.

En 2018 lorsque vous vouliez retirer vos fonds de ce plan épargne, le retrait clôturait automatiquement le compte. Cela est encore vrai si votre PEA a moins de 5 ans. Mais désormais depuis la loi PACTE, après le délai des 5 ans, il est possible d’alimenter le compte ou de retirer des fonds à votre guise, tout en gardant les avantages fiscaux.

L’objectif de la création de ces PEA est tout simplement de donner envie aux Français d’investir leur argent dans des entreprises européennes. Ainsi ils contribuent au développement de ces dernières et font tourner la machine économique. Ce que je conseille c’est que, lorsque vous ouvrez ouvrez un PEA, déposez-y ne serait-ce que dix euros pour lancer le compteur des 5 ans.

Ouvrir un PEA - D'où viennent les plus-values ?

Si vous ne le savez pas, je me dois de vous rappeler que l’argent que vos investissements en actions peut potentiellement vous rapporter peut venir de deux sources. Les plus-values que vous réalisez lors de la vente d’un titre par rapport à son prix d’achat, ainsi que les revenus perçus par le biais de dividendes

Ces derniers sont issus des benefices que réalise la société dans laquelle vous avez investi. Chaque année, lors de l’assemblée générale de l’entreprise, le taux de distribution, c’est à dire le pourcentage des benefices attribués aux actionnaires est voté. Puis les détenteurs d’actions se voient recevoir un dividende dans les semaines qui suivent. Precisions qu’une société cotée n’est pas dans l’obligation d’en verser un. 

C’est important de faire la distinction car l’imposition de ces deux sources est différente.

Ensuite il faut prendre note que les moins-values sont elles aussi très importantes. En effet, ces dernières peuvent être déduites de vos performances pour éviter d’être imposé sur de l’argent que vous n’avez pas gagné.

Vous devez sûrement le savoir mais il existe des barèmes progressifs pour les impôts sur le revenu. Et pour qu’il y ait une imposition il faut forcement que vous ayez gagné quelque chose. Par consequent, pas de panique lors de vos débuts, vous ne payerez pas tant que vous ne gagnerez pas.

Ouvrir un PEA - Une gestion passive.

ouvrir un pea

Au delà des actions, il est possible de mettre d’autres types de produits dans un PEA. Dont des parts d’OPC (organismes de placements) et ETF (trackers). 

Le principe est d’acheter des parts de ces fonds, et de déléguer la gestion de ces derniers à des experts financiers. Avec l’argent issu de la vente des parts, le fond commun place à son tour cet argent dans divers titres et produits financiers. Il peu s’agir d’actions, de bons, d’obligations ou encore des produits dérivés plus risqués qui permettent de booster les performances sur le court terme.

Les ETF, qui sont eux cotés en continu, connaissent un succès fou. Les meilleurs d’entre eux réalisent des performances allant jusqu’à 2 voir 3% par semaine !

Alors qu’attendez-vous ?

Formes toi, il est temps d'ouvrir un PEA !

Evidement comme tu t’en doutes, il est nécessaire d’en apprendre un peu plus pour démarrer un quelconque investissement. Cet article n’est qu’un avant goût de l’aventure PEA qui t’attends. 

Pour en apprendre plus, je te conseilles de lire des livres sur le sujet et de poncer internet pour trouver toutes les informations nécessaires.

Je te proposes de lire « Débuter en bourse, comprendre et investir sur les marchés financiers ». Livre que j’ai écris dans l’objectif d’initier un investisseur et de lui donner toutes les bases indispensables pour réaliser ses premiers placements. Si tu desires avoir plus d’information concernant ce livre cliques sur ce lien.

J’espère sincèrement que cet article a éveillé ta curiosité. 

Il est temps pour toi de passer à l’action ! 

Retrouves plus d’articles sur notre site. Inscris toi à notre newsletter pour être tenu au courant des nouveautés.

A bientôt.

Etienne, de l’équipe Sanscravate.fr

12 réflexions sur “Ouvrir un PEA ! Passez à l’action !”

  1. Salut merci pour cette vidéo, j’en ai pas beaucoup trouvé de pertinente sur le sujet, mais voilà que j’ai eu ce que je voulais !
    Alors j’aurais juste deux questions :
    – Est-ce qu’avec un PEA je peux investir dans une action à hauteur que je veux (50,100 1000€ par exemple) ou bien on ne peut acheter qu’une action complète au prix fixé par la société (Genre une action de telle entreprise vaut 1500 euros, est-ce que je dois l’acheter à 1500 euros ou bien je peux en acheter une partie pour moins ?)
    Et est-ce qu’il existe un type de compte en france qui permet d’investir de la même façon qu’avec le PEA mais à l’international ?

    Je te remercie d’avance👍

    1. Salut à toi Nicolas. Merci pour ton intérêt.

      Une action possède un prix déterminé lors de l’introduction en bourse de la société, puis le prix de cette dernière évolue ensuite en fonction de plusieurs facteurs. Tu peux acheter des actions seulement par volume unitaire, en d’autres termes un nombre entier.

      Les entreprises sont cotées sur des marchés variés, et ont des capitalisations différentes. Tu peux trouver des actions à tout les prix. Pour te donner un ordre d’idée, le prix des actions des principales sociétés qui composent l’indice du CAC40 tournent entre 10 et 150 Euros. Quelques exceptions comme pour Hermes.

      Ensuite, tu peux trouver des actions extrêmement chers sur les marchés US comme c’est le cas pour Amazon par exemple. Ou des ‘penny’ sur le marché libre ou enternext, des marchés moins exigeants pour des petites moyennes entreprises.

      Attention cependant, le prix de l’action ne signifie pas obligatoirement que la société a une grosse capitalisation. Cela dépend aussi du volume, c’est à dire de la façon dont la société est ‘découpée’.

      Pour avoir accès à des marchés américains ou australiens par exemple, il est nécessaire d’avoir un compte titres. Ce type de compte n’a pas les avantages fiscaux d’un PEA.

      De nouveau, tous les établissements financiers ne donneront pas accès aux mêmes marchés. Il faut donc faire ses recherches.

      La seule manière d’investir en dehors de l’Europe avec un PEA c’est d’investir dans des ETF qui possèdent une carte européenne et qui eux investissent à l’étranger.

      J’espère avoir répondu à tes questions.
      Merci à toi de suivre sans cravate !
      N’hésites pas à t’abonner à notre newsletter et à ma chaine Youtube.
      Reviens vers moi quand tu veux. Etienne

  2. Ping : ETF Définition et explications - Article Sans Cravate

  3. Ping : Où chercher les informations pour investir ? - Sans Cravate

  4. Ping : Comparaison entre la bourse et l'immobilier ! - Sans Cravate

  5. Ping : Dans quelle banque ouvrir un PEA ? Notre comparatif - Sans Cravate

  6. Ping : 3 actions qui nous intéressent ! Notre analyse. - Sans Cravate

  7. Ping : Différences entre PEA et PEA-PME - Sans Cravate

  8. Ping : Introduction en Bourse de la FDJ - Notre avis ! - Sans Cravate

  9. Ping : Épargne salariale : Intéressement, participation et abondement.

  10. Ping : Comment fonctionne une assurance vie ? - Sans Cravate

  11. Ping : Gagner avec un PEA - Les strategies Sans Cravate

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *