Blog.

Notre avis sur l’introduction de COINBASE

Le géant des cryptomonnaies Coinbase s’est introduit en bourse cette semaine en choisissant la cotation directe. Les premières séances agitées semblent dans l’ensemble plutôt prometteuses mais certains investisseurs se retrouvent d’ores et déjà avec une balle dans le pied. On revient dans les détails de cet événement important de la vie boursière de l’entreprise avec un regard différent. L’objectif étant de vous donner notre avis sur Coinbase et ainsi tirer un enseignement pour les prochaines introductions directes !

La cotation directe

L’entreprise a choisit de s’introduire en bourse via la cotation directe. Cette méthode, dont on parle dans le livre « Débuter en bourse, comprendre et investir sur les marchés financiers », se reserve normalement aux entreprises dont on a une idée precise de la valorisation. Quand une société procède de cette manière, c’est qu’elle est plus ou moins certaine que les acheteurs seront présents pour se positionner à un prix minimum, cohérent avec cette valorisation définie. 

Différents types d’ordres peuvent être passé pendant l’introduction, mais le prix demandé doit forcement être supérieur à cette valeur seuil, de 250$ par action pour Coinbase. Le risque de passer un ordre limite est donc de ne pas se faire servir, tandis que le risque de passer un ordre au marché est de payer beaucoup plus cher que ce que l’on été prêt à investir. 

Dans tous les cas, les informations financières qui permettent de valoriser l’entreprise et donc de définir le prix d’introduction, ne sont pas accessibles à tous. Une partie de ces informations se doivent d’être publique, mais dans la réalité des faits, un investisseur lambda, même s’il a fait quelques recherches, n’obtiendra pas bien plus d’informations que celles qui suivent : 

« Au début du mois, Coinbase a indiqué viser au premier trimestre un bénéfice net compris entre 730 et 800 millions de dollars pour des revenus de 1,8 milliard de dollars. Les volumes de transactions devraient atteindre 335 milliards de dollars. La plateforme revendique 56 millions d’utilisateurs (on serait plutôt sur 43 millions d’utilisateurs de détail, 7 000 institutions et 115 000 partenaires de l’écosystème dans plus de 100 pays de participer à la cryptoéconomie) et 6,1 millions de personnes réalisant des transactions chaque mois. Sa plateforme devrait abriter 223 milliards de dollars d’actifs, ce qui représente 11,3% du marché des crypto-monnaies. » selon Zonebourse

On a cependant une petite idée de la croissance et de sa pénétration de marché, car sur l’année 2020, l’entreprise indique avoir réalisé un chiffre d’affaires de 1,3 Mds $ soit moins que ce qu’elle vient de générer sur l’espace de 3 mois. Et en 2019 on parlait seulement de 53 millions ! Impressionnant comme croissance non ?

Notre avis sur l'IPO de Coinbase, une économie d'argent considérable

Donc encore une fois, avec de tels chiffres on se retrouve face à une évaluation d’entreprise plutôt complexe, qui intègre bien plus les résultats futurs que les résultats actuels. De plus, on parle ici d’un marché en plein essor qui se réveille à chaque Bullrun des cryptos et semble s’endormir tous les 3-4 ans. 

Tout cela pour dire que non, personne n’a une idée précise de la valorisation de cette entreprise. La cotation directe est donc inévitablement suivi d’une volatilité extrême. D’autres méthodes de cotation, comme l’offre à prix ouvert, permettent de prendre la température du marché et de comprendre combien les investisseurs institutionnels et particuliers sont prêts à payer. Ce type d’introduction est bien plus sain, mais il représente un coût non négligeable pour l’entreprise qui va rentrer en bourse car cela demande l’intervention d’une banque et d’experts pour justement faire une introduction millimétrée. 

Coinbase a elle décidée de se passer des banques et finalement elle a bien raison car elle n’a nullement besoin des bénéfices « marketing » qui sont en réalité vendus avec le service d’introduction. C’est donc une économie d’argent non négligeable pour l’entreprise. Cependant, ça l’est pour eux, mais pour l’investisseur particulier, la cotation directe est dangereuse et s’il décide de s’exciter sur le carnet d’ordre lors des premières minutes, il y laissera forcement des plumes. 

Les cryptomonnaies assiègent le NASDAQ

Coinbase est une plateforme qui s’adresse aux débutants à la recherche d’accessibilité pour échanger ses FIAT contre des cryptos mais aussi aux entreprises et établissements financiers souhaitant échanger des volumes importants de coins et qui recherchent des solutions sécurisés pour le faire. Mais l’entreprise ne s’est pas contentée de gérer des échanges, elle permet désormais à ses clients d’emprunter, de stocker des cryptomonnaies ou bien de les dépenser au travers du réseau Visa. Et évidement pour que quelqu’un puisse payer avec des coins, il faut pouvoir les encaisser, d’où l’intérêt de Coinbase commerce. 

Vient alors la question du secteur d’activité, cette entreprise est-elle plus proche d’une banque ? D’un service de paiement en ligne ? D’un opérateur de bourses réglementées ? 

Aucun de ces trois ! Il s’agit bien d’une entreprise du secteur des technologique, dans lequel on retrouve une section « Technologie financière (Fintech) et infrastructure » puis « Blockchain&Cryptomonnaies » , d’où la cotation au Nasdaq. Et sachez que ce n’est pas la première entreprise cotée à apparaître dans ce listing. 

avis sur coinbase
avis sur coinbase

Listing des sociétés dans le secteur : Blockchain & Cryptomonnaies. Source : Zonebourse.com

D’ailleurs, vous ne trouvez pas ça étrange vous que l’une des plus grosse infrastructure de la cryptosphère utilise le bon vieux système financier pour lever des fonds ? Ce n’est pas justement pour se passer des banques que les monnaies numériques ont été inventées ? 

Cependant, pour revenir sur le point précédant, j’ai tendance à croire que leur business se rapproche bien plus d’un Euronext que d’un Amex ou d’un Paypal. C’est donc en comparaison avec les opérateurs financiers type Intercontinental-exchange que je vous conseille d’établir votre analyse pour l’instant. En attendant que d’autres acteurs importants suivent le pas.

Notre avis sur l'IPO de Coinbase, un timing parfait pour l'entreprise

D’ailleurs cela me permet de soulever un autre point : tout comme la valeur Euronext a bondi en avril 2020 lors de l’arrivée massive de nouveaux actionnaires sur les marchés après la chute liée à l’entrée du virus sur nos territoires, Coinbase se voit évidement bénéficier de l’effervescence actuelle des monnaies numériques. Son timing est donc parfait pour augmenter leur capital. Mais ce timing est bien plus bénéfique pour eux, que pour vous, investisseurs particuliers qui risquent certainement de payer le titre à un prix dopé par cet engouement. 

Enfin, avant de nuancer votre lecture avec nombre d’éloges que vous retrouverez partout sur l’internet, parlons de cette entrée et donnons quelques chiffres. 

La première séance a démarrée par une hausse de 70% du titre, qui atteint les 429$. À ce prix, l’entreprise se valorise à 111Mds de dollars, soit plus de 100 fois son chiffre d’affaires 2020. On ne donnera même pas de PER puisque cela n’aurait aucun sens, d’autant plus que l’on ne connait pas précisément son résultat net sur l’année en question. A titre de comparaison, Intercontinental-exchange s’échangeait à 10 fois son CA sur l’année 2020, tandis que Euronext présentait une capitalisation boursière de 6,3Mds d’Euros pour un CA de quelques 884 millions. 

Finalement, à la clôture, Coinbase chute de son plus haut (qui d’ailleurs restera un obstacle à la futur croissance du titre – ou pas) pour finir la séance à 328$. Oui, vous avez bien compris, des transactions ont eu lieu 100$ plus haut quelques heures avant. Une opportunité rêvée pour les salariées et actionnaires de se débarrasser de quelques uns de leurs titres, se récompenser de leur travail et fêter ça.

Retrouvez d’autres articles sur les marchés financiers en cliquant ici.

Etienne Monceau

À propos de l'auteur

Etienne

Co-fondateur de Sans Cravate et auteur de « Débuter en bourse », il a à coeur de transmettre sa passion pour l’économie, l’analyse des marchés financiers et la Bourse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires