Blog.

Les dividendes

Cet article existe aussi au format vidéo.

Le dividende constitue une part non négligeable des revenus d’un actionnaire. Vous le savez, en bourse, gagner de l’argent signifie revendre un titre plus cher que le prix auquel vous l’avez acheter ou bien percevoir une partie des bénéfices de la société sous prétexte que vous en êtes propriétaire. L’avantage indéniable des dividendes, par rapport aux plus-values, c’est qu’il n’est pas nécessaire de vendre le titre pour en bénéficier. Beaucoup apprécieront aussi la régularité de ce type de revenus à ceux issus de ventes exceptionnelles, une à deux fois par an.

Les dividendes - La politique des dividendes

Lorsqu’une entreprise réalise des bénéfices sur un exercice, elle peut décider d’en reverser une partie à ses actionnaires. Elle ajuste alors ces versements à l’aide du taux de distribution, voté en assemblée générale.

Le taux de distribution, qui représente la proportion des bénéfices dont les actionnaires bénéficieront, est un outil qui permet de lisser le montant du dividende d’une année sur l’autre.

Admettons qu’en 2019 une société réalise des résultats particulièrement bons, elle va se permettre avec l’accord de ses actionnaires, de baisser ce taux sans pour autant que le montant du dividende versé diminue par rapport à l’exercice 2018. Avec l’excédent de bénéfices, elle pourra alors constituer des réserves. L’année 2020 étant moins bonne, elle va alors logiquement remonter ces taux pour que les actionnaires soient satisfaits de leurs revenus et elle utilisera les réserves pour compenser le manque de cash-flow. Mais cette promesse peut être difficile à tenir, on l’observe d’ailleurs en ce moment même. 

Il y a donc là toute une politique associée aux dividendes et une société doit être en mesure d’argumenter ses choix vis à vis de ses actionnaires. 

Les dividendes - La politique du je sais tout

Par le passé, c’était plutôt les sociétés en mauvaise situation financière qui réduisaient leur taux de distribution dans le but d’allouer les bénéfices à un réinvestissement dans l’entreprise pour subvenir à des problèmes de gestion de fonds de roulement ou relancer une activité en renouvelant certains actifs par exemple. Mais ça c’est du passé car désormais ce sont les entreprises les plus dynamiques, dont le marché est en pleine effervescence qui se permettent de verser les dividendes les plus faibles. On appelle cela la politique du « je sais tout », très bien expliquée dans les livres de Graham. 

Pourquoi servir un dividende alors que nous pouvons réinvestir ce capital à votre place pour que le cours de l'action monte ? 

En fait, en soutenant cette politique, l’entreprise estime qu’elle est un bien meilleur gestionnaire que vous. Mais il faut que vous gardiez en tête que vos objectifs ne sont pas forcement les mêmes que ceux de l’entreprise. Votre souhait n’est peut-être pas de continuer à capitaliser dans cette dernière.

La politique du « je sais tout » a réellement commencée à s’étendre avec l’arrivée sur les marchés d’une nouvelle catégorie d’investisseurs passifs qui se moquent de la manière dont l’entreprise est dirigée. Ce comportement, propre aux spéculateurs qui multiplient le nombre de lignes dans leur portefeuille, est responsable de la liberté avec laquelle la direction d’une entreprise exerce les pleins pouvoirs sans craindre une quelconque pression des actionnaires qui sont les propriétaires de cette dernière. Comme le conseille Benjamin Graham, il est bien plus interessant de se positionner en tant qu’investisseur, sur un nombre limité d’entreprises dont on a la maitrise des fondamentaux et une idée sur les stratégies de gestion suivies. 

Les dividendes - Vous êtes le propriétaire !

De cette manière, j’aimerai beaucoup qu’après la lecture de cet article vous soyez conscients qu’en achetant un titre de propriété, vous devenez justement propriétaire de l’entreprise et que vous devez agir avec responsabilité et assumer les choix qui en découlent. Exprimez vous avec vos droits de vote, même si cela vous semble ridicule. 

Sachant que vous êtes propriétaire, il est légitime que vous receviez un dividende. Si la direction en décide autrement, elle doit se justifier ! Les dirigeants travaillent nécessairement pour les actionnaires, ils devraient craindre la pression des propriétaires et appliquer une gestion millimétrée car c’est pour cela qu’ils sont grassement rémunérés. Et cela a tendance à s’oublier.

Maintenant que vous êtes un petit plus à l’aise grâce à ces précisions, il est temps de chercher vos prochains investissements ! Appuyez vous sur notre article concernant les meilleurs rendements pour 2021 ou bien notre vidéo de présentation des sociétés qui versent les dividendes les plus importants !

Etienne Monceau

À propos de l'auteur

Etienne

Co-fondateur de Sans Cravate et auteur de « Débuter en bourse », il a à coeur de transmettre sa passion pour l’économie, l’analyse des marchés financiers et la Bourse.

Livre pour Débuter en bourse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires