Blog.

Investir en immobilier avec un prêt étudiant

Investir avec un prêt étudiant dans l’immobilier, ce n’est pas impossible !  Dans cet article, je vais vous dévoiler les secrets pour obtenir le financement nécéssaire à un premier investissement immobilier. Le tout en étant étudiant: pas besoin d’avoir de l’argent au début, un capital de départ de 0 € suffit.

La mentalité est importante.

Effaces toutes les croyances limitantes et les barrières psychologiques que tu peux avoir concernant l’investissement immobilier.

« Je suis trop jeune », « Je n’ai pas d’argent », ou encore « Il faut être riche, pour investir dans l’immobilier » : Toutes ces phrases sont des croyances limitantes. Il y a plusieurs moyens pour commencer à investir dans l’immobilier, le tout en étant étudiant. Beaucoup de barrières se créent dans nos têtes. L’une des premières étapes sur laquelle il va falloir travailler, va être de briser toutes ces croyances qui te freine dans l’accomplissement de tes objectifs. 

Quand on veut investir en étant étudiant, donc potentiellement entre 18 et 25 ans, c’est jeune et presque prématuré. Il faut donc être mature et bien avoir la tête sur les épaules. Le plus important est d’avoir un minimum d’éducation financière. Pour cela, je vous conseille deux livres de Robert Kiyosaki « le quadrant du cash-flow » et « père riche, père pauvre ».

Formes toi à l'immobilier avant d'investir.

Investir avec un prêt étudiant.

Il faut être prudent et conscient, car une fois le prêt étudiant obtenu, on se retrouve avec 40 000, 50 000 voir 60 000 € sur son compte en banque. 

Si tu n’as pas une éducation financière solide, rien ne t’empêches de dépenser cet argent comme tu le souhaites, et d’aller t’acheter la dernière Porsche Cayman.

Avant de vouloir passer à l’action immédiatement, d’aller trop vite et de réaliser des erreurs qui peuvent te coûter cher, il est primordial que tu te formes sur l’investissement immobilier. Tu peux le faire au travers de livres comme « L’investissement immobilier locatif intelligent de Julien Delagrandanne », « Les secrets de l’immobilier de Charles Morgan » de séminaires, de formations ou bien de coaching. 

Il est essentiel d’investir dans un premier temps sur soi et d’acquérir le savoir nécéssaire ! En effet, beaucoup trop de personnes se lancent dans l’investissement immobilier et ce, sans aucune connaissance. Ils pensent pouvoir obtenir un prêt immobilier et trouver une « affaire » avec un rendement de 4 à 6 %. Mais finalement, le cash-flow n’est pas au rendez-vous et souvent un effort d’épargne est nécessaire chaque mois pour compléter les mensualités dues au prêt.

Le risque peut être terrible.

Mais au-delà de ça, je tenais à te prévenir des risques de cette niche. Un prêt étudiant, comme son nom l’indique, sert à la base à financer ses études et non pas réaliser un investissement immobilier. D’où l’importance de ne pas faire n’importe quoi.

En effet, si tu te trompes dans ton investissement, il faut penser que dans 5 ans, tu vas devoir rembourser la banque. Et ce avec des mensualités assez conséquentes (de 500 € à 1500 € chaque mois en fonction de la somme et de la durée de votre prêt). Il faut garder en tête qu’un prêt étudiant s’étale sur un maximum de 10 ans, ce qui explique ces grosses mensualités.

La deuxième étape, va être de prendre son temps. Ça ne sert à rien d’aller vite. Les bonnes affaires ne se trouvent pas, elles se créent. L’investissement immobilier, c’est prendre le temps d’aller vite.

Après avoir acquis une bonne éducation financière, et avoir adopté une mentalité d’investisseur. Puis s’être formé à l’immobilier, c’est-à-dire savoir dénicher la bonne affaire, utiliser la bonne stratégie de location afin de rentabiliser le mieux possible son bien. Et enfin, après avoir appris à appliquer le bon régime fiscal et avoir défini et écrit tes objectifs, voici venu le temps d’aller voir la banque.

La préparation du rendez-vous bancaire.

Investir avec un prêt étudiant.

Le moment est arrivé de prendre rendez-vous avec le banquier, pour contracter un prêt étudiant. Le but étant de réaliser ta première opération immobilière et de toucher tes premiers revenus passifs dû au loyer ! 

Comment on s’y prend ? 

La procédure est assez simple. Avant toute chose, il faut élaborer une stratégie ! Qu’est-ce que tu vas dire lors de l’entretien avec le banquier ?

 « – Bonjour, je viens avec ma carte étudiante afin d’obtenir un prêt étudiant, pour investir dans l’immobilier ! »

Non, ça ne fonctionne pas comme ça. Il faut préparer le premier rendez-vous. Il faut savoir ce que l’on va dire. Tu dois te préparer à répondre aux objections et anticiper les éventuelles questions posées par le banquier. 

Il faut savoir que pour un prêt étudiant, tu peux emprunter de 1 000 € à 120 000 € selon les banques. Je te conseille d’emprunter le maximum, parce qu’après tu ne pourras plus ré-emprunter de l’argent, c’est fini.Tu peux justifier cela en disant au banquier que tu préfères avoir plus, quitte à ne pas utiliser cet argent que de devoir manquer d’argent, si tu en as besoin. Car dans tout les cas, tu pourras faire un remboursement par anticipation.

Quelles sont les conditions pour un prêt étudiant ?

Pour obtenir un prêt étudiant entre 1 000 € et 60 000 €, les conditions sont simples. Il faut:

 – Avoir entre 18 et 25 ans. 

 – Être étudiant, donc avoir la carte étudiante en sa possession (et non la carte jeune). 

 – Avoir un garant : parents, grands-parents, membres de la famille ou amis qui ont une situation stable. Il est donc important de parler de son projet à ses parents. 

L’état peut également se porter garant jusqu’à 15 000 €. Les démarches seront plus compliquées, mais si tu n’as aucun garant, cela te permettra de commencer à investir dans des boxs ou dans des places de parking et te permettre de te familiariser avec le processus d’un investissement locatif.

Questions / Réponses avec la banque.

Dans un premier temps, la banque va te demander de te présenter, (ton âge, quelles études fais-tu ?) si tu vis chez tes parents ou seul dans un appartement.

Ensuite, la question ultime : pourquoi avoir choisi notre banque ? À cette question, j’ai répondu que j’avais un partenariat avec mon école et des amis me l’avaient recommandé. Après, si c’est la banque de tes parents, la question ne se pose pas.

Le banquier va te demander de justifier ta demande de prêt étudiant « pourquoi veux-tu faire un prêt étudiant ?» C’est à ce moment-là qu’il faudra être bien préparé et être entraîné. 

Dans mon cas, j’ai demandé à avoir 55 000 € de prêt. Et pour justifier cette somme, j’ai dit au banquier que je devais financer un master en école de commerce (prix 18 000 € / an), que je partais faire un stage à l’étranger pendant 5 mois (prix 7 000 €), que je voulais partir de chez mes parents et prendre un appartement pour me concentrer sur mes études. (loyer 500 € x 24 mois = 12 000 €) Pareillement, il ne faut pas hésiter à faire gonfler la note. Tu peux par exemple dire que tu as besoin d’une voiture ou d’un scooter, de faire tes courses, d’être indépendant. Après cette étape-là, la banque te demandera, si tu as un garant pour contractualiser le prêt.

Quelles sont les pièces à fournir ?

Pour ce qui est des pièces justificatives, la première chose que la banque va te demander de présenter, c’est ta carte étudiante avant même ton passeport, il est donc primordial d’avoir le statut étudiant. 

Ensuite, les pièces complémentaires qui vont être demandées sont : la carte d’identité, une attestation d’hébergement (si tu es chez tes parents), un justificatif de domicile de moins de 3 mois (ex : EDF ou facture de téléphone) et les 3 derniers relevés bancaires (c’est pour cela qu’il est important de bien gérer ses comptes et de ne pas avoir de découvert).

Les pièces à fournir pour le garant ne sont pas compliquées. Ils demandent la pièce d’identité, les 3 derniers bulletins de salaire, les derniers relevés d’imposition, les 3 derniers relevés bancaire, une feuille de cautionnement à remplir, ainsi qu’une fiche renseignant l’ensemble du patrimoine immobilier de votre garant. 

Une fois le dossier complet et signé par toutes les parties (toi, ton garant et ton banquier), le déblocage des fonds se fait assez rapidement, dans la semaine en général. La banque peut te demander si tu veux recevoir les fonds au fur et à mesure de ta scolarité ? Si on te pose cette question, tu peux répondre que tu préfères avoir les fonds d’un coup, comme ça tu es maître de ton crédit et tu gères ton argent comme tu le souhaites, pour de l’investissement bien sûr.

Investir avec un prêt étudiant !

Différences entre PEA et PEA-PME

Pourquoi c’est intéressant de faire un prêt étudiant pour investir dans l’immobilier ? Cela permet d’investir avant même d’avoir une situation, de commencer à se constituer un patrimoine dès l’âge de 18, 19, 20 ans. Cela permet aussi de bénéficier d’un tremplin après avoir fini ses études. 

Les taux sont historiquement bas, l’argent nous est prêté pour rien du tout. J’ai par exemple obtenu un taux à 0,8 % sur mes deux prêts. Comme je l’ai dit, le déblocage des fonds est rapide, 7 jours max, contre 1 à 2 mois pour un prêt immobilier classique. 

L’un des plus gros avantages d’investir avec un prêt étudiant est de pouvoir bénéficier d’un différé d’emprunt allant jusqu’à 5 ans ( contre 6 mois à 2 ans maximum pour les crédits immobiliers classiques ).

Qu’est-ce qu’un différé d’emprunt ? Au lieu de payer la mensualité du crédit de suite après sa contractualisation, le différé d’emprunt va permettre de décaler cette échéance 5 ans plus tard dans le cas d’un crédit étudiant. Il y aura seulement l’assurance et les intérêts du crédit à payer chaque mois. Ce qui représente 57 € / mois sur un emprunt de 55 000 €. Un autre avantage majeur est de pouvoir faire un remboursement anticipé sans payer de frais supplémentaires.

Les stratégies d’investissement avec un prêt étudiant.

Il y a plusieurs stratégies d’investissement à mettre en place en fonction de tes objectifs. L’une de ces stratégies est de ne pas dépenser l’argent que l’on perçoit des loyers pendant 5 ans (toute la durée du différé). Le but étant ici de faire de la trésorerie pendant cette période, pour ensuite, dans 5 ans commencer à rembourser par anticipation le prêt et donc faire baisser les mensualités. La seule dépense sera juste pour payer les charges de copropriété et la taxe foncière ou autre charge lié à l’investissement. 

Une fois ton bien trouvé, comment se passe le transfert de fond chez le notaire ? Il va falloir passer un petit coup de téléphone à la banque ou envoyer un mail à ton conseiller pour lui demander d’effectuer le virement, car il ne s’agit pas ici d’un virement à un pote de 50 € que tu réalises. Si tu ne veux pas affronter ton conseiller, tu peux passer par une autre agence, de la même banque.

Pour l’achat d’un bien immobilier, tu ne peux pas réaliser toi-même le virement directement sur le compte du notaire. Le notaire à besoin d’obtenir un document renseignant la provenance des fonds, fourni par la banque. 

Quelle est la meilleure banque pour contractualiser un prêt étudiant ? Je ne peux pas te conseiller une banque plutôt qu’une autre. À toi de voir celle qui présente les meilleures conditions, sachant qu’il y aura quasiment aucune négociation à faire sur les conditions, car tout est déjà à ton avantage. La seule banque à éviter est la Société Générale, où il est clairement stipulé dans le règlement qu’on ne peut pas acheter de l’immobilier (« Hors investissement immobilier »).

Investir avec un prêt étudiant, une pratique illégale ?

Investir avec un prêt étudiant.

C’est une niche, que les plus malins ont utilisé de façon intelligente afin de commencer à se créer des revenus passifs pendant leurs études, en plus de se constituer un patrimoine immobilier. Il n’est marqué nulle part que c’est interdit ou illégal à ma connaissance. À part pour la Société Générale, comme j’ai déjà pu le dire. 

Au final, la banque ne s’intéresse pas à ce que vous allez faire de cet argent. Ce qui lui importe, c’est d’être remboursé en temps et en heure. Son but, en délivrant des prêts étudiants, est d’obtenir la fidélisation du client pour plus tard lui vendre des produits, comme une assurance vie, un pea, ou bien un livret A. 

J’espère que cet article t’auras éclairci les idées sur ce sujet. Il n’y a rien de compliqué. C’est possible, avec méthode et stratégie, tu peux réaliser de grandes choses. 

Fais attention toutefois à cette pratique, notamment si tu multiplies les prêts étudiants. Il faut savoir ce que tu fais et dans quelle direction tu veux aller. 

Si tu as des questions, n’hésites pas à les écrire en commentaire de cet article, j’y répondrai avec plaisir.

 Si tu veux aller plus loin dans cette démarche et que toi aussi, tu veux investir grâce au prêt étudiant, je propose un appel téléphonique ou bien un accompagnement dans cette démarche. Tu as juste à me contacter sur ma page instagram alex.immobilier pour en savoir plus. C’est en passant à l’action que tu obtiendras des résultats.

19 réflexions sur “Investir en immobilier avec un prêt étudiant”

  1. Énorme article alex ! Très peu se rendent compte de l’opportunité que ca représente.
    Avec tout de même un peu de risques mais qui ne tentr rien n’a rien !

  2. Article vraiment au top!
    Avec un prêt étudiant c’est assez compliqué d’acheter de l’immobilier car cela nécessite d’avoir un prêt assez important et donc de justifier plus ou moins d’études assez cher et assez longue.
    C’est compliqué de trouver de l’immobilier pour 20 000€ à 40 000€ (somme souvent accordée par les banques) à part peut être un garage. Mais c’est sur qu’avec le remboursement différé c’est super interessant!
    Est-il conseillé d’investir une partie de son prêt étudiant en bourse ?

    1. Salut à toi Thibault, merci de ton commentaire.
      Je l’ai eu fait (c’est Etienne qui parle) mais ce n’est vraiment pas recommandé.
      Ca dépend ta capacité à pouvoir couvrir tes mensualités avec ton activité. Ce qui est certain c’est que tu dors moins bien la nuit.
      Mais dans un contexte aussi particulier que la crise covid, il fallait absolument du cash lorsque le CAC était à 3700 points. C’était une évidence que les marchés remonteraient.

  3. Bonjour,

    De quand date cet article svp ?
    Comment avez-vous fait pour effectuer le virement auprès du notaire ? Votre banque ne vous a-t-elle pas demandé des comptes ?

    En tout cas article très intéressant et références bibliographiques de qualité.

    Merci
    Martine

    1. Bonjour Martine,

      Cet article date du 21 août 2019.
      Pour ce qui est du virement chez le notaire, tu as simplement à demander à ta banque de virer les fonds sur le compte du notaire tout simplement.
      Lors de la demande de prêt, la banque m’a demandé mes 3 derniers relevé bancaire. C’est pour ça qu’ils faut avoir les comptes propres 🙂

      Merci pour ton commentaire Martine.
      Bonne journée.

        1. Bonjour Martine,

          Non je n’est pas mis de clause suspensive d’obtention de prêt, car avec le prêt étudiant j’étais sur d’avoir les fonds nécéssaire.

  4. Bonjour Alex,

    Merci pour cet article fort intéressant.
    Je ressors d’un rdv pour un prêt étudiant a la société générale, le conseiller me dit que l’on peut faire se que l’on veut des fonds versés sur le compte. Où est ce que vous avez vu que c’était interdit d’investistir dans de l’immobilier a la société Générale svp?
    Merci pour votre aide

    Cordialement

    Thomas

    1. Salut Thomas,
      Super démarche de ta part de vouloir te lancer dans le monde de l’investissement !
      Cela a peut-être changé. Demande quand même le contrat du prêt étudiant de la société générale et lis le entièrement, pour être sûr !

      Bonne journée à toi 🙂

  5. Bonjour Alex,

    Merci pour cet article,
    Lors de l’achat du bien, est ce que le notaire en prenant connaissance de l’origine des fonds (prêt étudiant) peut refuser la vente ? Ou la banque en prenant connaissance de l’utilisation du prêt ?

    Merci d’avance pour votre aide

    Cordialement

    Mickael

    1. Salut Mickael,

      Bonne question de ta part.
      Le notaire ne refusera pas la vente, car l’origine des fonds n’est pas détournée. Tu peux acheter de l’immobilier avec un prêt conso également.
      Pour ce qui est de la banque, si dans ton contrat, il n’est pas stipulé, l’interdiction de réaliser un achat immobilier. Dans ce cas la, tu peux le dépenser comme tu le souhaites.

      En espérant avoir répondu à ta question.
      Bonne journée à toi 🙂

      1. Bonjour , comment se passe l’imposition ? Puisque je suis étudiant je n’ai pas de fiches d’imposition, mais si je loue un appartement je serais obligé de payer des impôts , mais comment ?

        1. Salut Guillem,

          En investissant dans l’immobilier, tu ne seras pas « obligé » de payer des impôts. Tout dépend de ton projet. Tu peux arriver à ne payer aucun impôt pendant plus de 5 ans.
          Cependant, on va prendre en considération que tu payes des impôts sur tes revenus locatifs. Si tu es encore sous le foyer fiscal de tes parents, les impôts viendront se rajouter au revenu fiscal de tes parents (lors de ta déclaration de revenus locatifs).

          Bonne journée à toi 😉

        2. Salut Guillem,
          Pour l’imposition de tes loyers tu auras un compte sur impôt.gouv, tu payeras directement la taxe foncière sur la plateforme, de plus tu pourras également faire ta déclaration de revenus foncier ou BIC suivant ton régime d’exploitation, sur impôt.gouv. 🙂

  6. Salut Alex, merci pour ton article clair et net!
    J’ai 25 ans je n’ai jamais fais d’études et je compte m’inscrire en Fac pour obtenir le statut etudiant.
    J’ai une question à te poser, je suis proprietaire d’un appartement en RP, et d’un appart que je loue en courte durée à des étudiants.
    J’aimerai faire un prêt étudiant pour un autre bien car je n’ai plus de CDI.
    Que va dire la banque quand elle va voir mes relevés de compte penses tu que ça va passé?
    Je te remercie d’avance

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires