Blog.

Gagner de l’argent sans forcer. L’éducation financière

Gagner de l’argent ou plutôt s’enrichir sans forcer, c’est possible, cela demande simplement de la rigueur. Notre système économique basé sur la consommation a fortement tendance à enfermer la population dans une routine financière qui s’oppose à l’enrichissement.

J’espère avec cet article, changer ta perception de la société qui t’entoure. Et ainsi t’ouvrir les yeux sur l’éducation financière. Une matière que l’on n’apprend pas à l’école.

Dans cet article, je ne vais pas te convaincre de changer de situation professionnelle. Ni d’investir dans un secteur à risque prometteur ou encore de te lancer dans la création d’un projet gigantesque. 

Je vais seulement te parler de ton quotidien, ainsi que des habitudes parasites qui t’empêchent de façonner ton avenir à ta façon.

Croire en ton potentiel pour gagner de l'argent.

La première étape de la transformation est d’avoir confiance en toi et de croire en ce qui va suivre. La plupart des gens qui reçoivent des conseils pour gérer leurs finances n’y prêtent pas d’attention. Ils ne croient pas en la simplicité de ces derniers.

En effet, s’enrichir, c’est finalement aussi rapide que de s’appauvrir, et ce n’est pas obligatoirement plus contraignant. Cependant, la majorité des gens ne croient pas en eux, en leur potentiel. Tout simplement car on ne leur a pas appris à se découvrir, à éclore. 

Ils ne font donc rien, et s’ils ont bien raison quelque part c’est que s’enrichir juste en changent son style de vie au quotidien, ça demande un minimum de rigueur. Mais il existe définitivement des astuces qui peuvent faire la différence sans même avoir l’impression de se priver. 

Parlons argent.

Gagner de l'argent sans forcer, en changeant ses habitudes.

L’argent est tabou, l’éducation financière fait peur. Si tu as le malheur de dire autour de toi que tu aimerais être à l’aise plus tard financièrement, on te répliquera très rapidement que le plus important dans la vie c’est d’être heureux et en bonne santé. Et que l’argent vient en second plan, que la cupidité ne mène à rien.  

Il s’agit d’une vision un peu limitée, et pourtant il y a des points complètement véridiques. L’argent ne contribue pas forcement directement à ton bonheur. Mais il te permet d’avoir le choix. Avoir le choix, c’est aussi pouvoir être libre. Libre de pouvoir aussi donner ou offrir.

On ne parle pas de cupidité, ni d’être économe jusqu’à la moelle. C’est simplement apprendre à se connaître, comprendre où va votre argent et faire le tri dans vos habitudes.

On gardera en tête que la première richesse est dans votre tête. On en parlera plus bas, mais on parle de capital humain. Investir dans ce dernier, c’est-à-dire sur vous-même, fait partie des conseils qui vont suivre. 

C’est même indispensable, car votre culture, votre expérience et vos relations resteront toujours encrées dans votre tête et n’en partiront jamais. Tandis que pour le reste, dont ce qui est matériel, il est possible qu’un jour vous le perdiez définitivement.  

Apprendre à se connaitre pour gagner de l'argent.

La première chose à faire est déjà de veiller à connaître vos dépenses. À ne plus fermer les yeux sur ces dernières. Faire vos comptes et faire face à vos relevés bancaires. C’est une étape primordiale pour vous comprendre vous-même, savoir où se porte vos intérêts.

Connaître ses charges et être sûr de ne pas dépenser plus que ce que vous gagnez ça parait simple, et pourtant pour beaucoup c’est un exercice difficile.

Le but est de rentrer dans une situation stable avec un cycle financier régulier et sans surprise. Sans mauvaise surprise en tout cas.

Savoir dépenser intelligemment pour gagner de l'argent.

Savoir dépenser votre argent pour les bonnes choses est aussi important que de savoir quand ce n’est pas nécessaire. Économiser sur des dépenses éphémères ou ponctuelles est une erreur. C’est justement sur ces dépenses que vous devez vous faire plaisir. Si vous vous privez dans ces instants, c’est là que vous ressentirez le plus la frustration.

Faire face à ses comptes, apprendre à se connaître, pour se libérer de la frustration.

Si vous allez au restaurant, arrêtez de chercher les plats les moins chers, faites-vous plaisir. Il est cependant possible que vous alliez trop souvent au restaurant. Il serait bien plus efficace d’amener sa gamelle au boulot trois jours par semaine pour ne pas avoir la boule au ventre en poussant les portes du resto tous les midis.

Vous devez apprendre à vous connaître pour savoir où est la réelle dépense. Celle qui ampute votre capital. Il est inutile de faire des kilomètres en plus chaque semaine pour aller chercher de l’essence moins chère à l’autre bout de la ville…

Bref vous m’aurez compris, il faut être intelligent et simple dans sa démarche. Situer les problèmes et les arracher à la racine. Je vais vous guider.

Quelques exemples de vos actions journalières.

Prenons l’exemple des transports en commun. En plus d’avoir un énorme impact écologique, ils vous permettent clairement de faire des économies.  Avez-vous déjà calculés les frais de votre voiture ?

Mon père c’est toujours amusé à connaître le prix exact du kilomètre quand il roule. Vous ne comptez que l’essence ? Vous êtes un petit joueur ! Je parle déjà du prix de la voiture, de l’assurance que vous avez dessus, des coûts potentiels de réparation, des vidanges et services techniques, des autoroutes empruntées… Faites la comparaison entre ce chiffre et un abonnement annuel aux transports en commun. Vous verrez la différence.

D’ailleurs avez-vous réellement besoin d’une si grosse voiture ? Il est peut-être encore temps d’en changer pour un modèle plus petit.

En écrivant le paragraphe ci-dessus, je pense aussi au téléphone. Votre abonnement est-il toujours d’actualité et assez compétitif dans le contexte actuel ? Exploitez-vous réellement toutes les fonctionnalités de votre téléphone ainsi que de votre forfait ? Avez-vous déjà pensé à louer ce dernier au mois, plutôt que d’en racheter un tous les an car il est obsolète ? Avez-vous ne serait-ce qu’essayé de vendre vos anciens téléphones que vous n’utilisez plus ?

Encore dans le domaine de la consommation, le conseil suivant est de faire vos courses en ligne. Derrière ce processus, cela évite d’avoir 20 personnes qui se rendent dans les commerces avec leur voiture mais plutôt une camionnette qui se déplace de ménage en ménage vers ces 20 personnes pour la distribution.

Vous avez peur des coûts de livraison ? Mais quand est-il de l’essence utilisée ou du temps perdu lorsque vous vous rendez physiquement sur place ?

Un dernier point sur ce thème, même si cela semble évident, apprenez à maitriser vos excès. Je parle ici de deux des plus importantes dépenses des français dont vous pourriez vous passer… L’alcool et le tabac. Je suis sûr que vous avez déjà essayé de calculer l’argent que vous avez dépensé dans les paquets de cigarettes, c’est effrayant non ? Simplement réduire cette consommation pour pas qu’elle se transforme en frustration c’est largement faisable pour tout le monde. 

Bankin', une application pour apprendre à se connaître.

Le paragraphe ci dessus n’est pas la pour vous donner des ordres. Loin de là. Il s’agit simplement d’entamer avec vous une démarche de réflexion.

Pour vous aider, je vous conseil d’installer gratuitement l’application Bankin sur votre téléphone. Après y avoir lié votre compte bancaire le service va réaliser des statistiques et tableaux pour connaître à la perfection ce qui rentre et qui sort de votre compte.

De cette manière, votre patrimoine personnel n’aura plus aucun secret pour vous. A l’aide des graphiques vous connaîtrait désormais vos dépenses et vous saurez par où commencer pour établir votre budget.

Gagner de l'argent, une réflexion a plus grande échelle.

Évitez les crédits à la consommation. L’endettement peut être très intéressant dans certaines circonstances, mais le crédit à la consommation et surement votre pire ennemi. Entre 2 et 5% d’intérêts… Il n’y a rien à ajouter, le message est déjà assez clair. 

Maintenant que vous vous connaissez un peu mieux concernant vos dépenses, vous êtes en capacité de déterminer un budget. En fonction de celui-ci vous saurez exactement votre capacité d’épargne. Il vous faut maintenant être régulier et faire preuve de rigueur. On expliquera juste après comment gérer ses économies et bien se servir de l’accumulation d’intérêts. 

Automatisez vos factures. Que ça soit le téléphone, internet, l’électricité, votre crédit immobilier etc… Faites en sorte que cela devienne encore quelque chose que vous n’appréhendez plus. Ne perdez plus de temps dans le rassemblement des documents et ne vous faites plus surprendre si vous avez eu un oubli.

L’endettement, un bon outil pour les dissipés.

Utiliser l’endettement, à condition d’obtenir des taux raisonnables, est en plus d’être un bon levier d’investissement, une manière d’automatiser vos « épargnes ». 

En effet, investir dans un petit appartement en ayant recours à un crédit immobilier vous permet de vous engager à investir dans le remboursement de ce dernier durant les années à venir. Pour les personnes qui manquent de rigueur et de volonté, qui savent pertinemment qu’ils vont piocher dans leurs épargnent pour les vacances, c’est un excellent moyen de donner de la discipline. 

Gérer ses épargnes pour gagner de l'argent.

C’est bien de réussir à se fixer un objectif d’épargne mensuel encore faut-il savoir quoi en faire. Car pour qu’il y ait un réel intérêt à mettre de l’argent de côté, il faut faire travailler ce dernier.

Dans un premier temps les économies vous apporte de la sécurité. Et on sait combien cette dernière est importante. Tout peut arriver, et dans une passe difficile, il est toujours plus confortable d’avoir de l’argent de côté. On parle donc ici de la nécessité d’avoir des économies. Mais ensuite pour réellement s’enrichir, il faut faire travailler cet argent, utiliser les intérêts et commencer jeune. 

Un peu d’une manière similaire à la diversification, point que nous avions abordé dans la vidéo « comment investir 2000 € ? », il est important de séparer ses économies en plusieurs catégories.

La liquidité.

Dans le bilan comptable d’une société, lorsqu’on regarde la liste des actifs que cette dernière possède, on remarque que ces derniers sont classés dans un ordre bien particulier. Du moins liquide ou plus liquide.

Derrière le terme liquide, on entend en fait la facilité à convertir rapidement cet actif en cash. Un entrepôt par exemple est peu liquide. Si la société doit faire face à des dettes, cela va prendre du temps pour vendre ce dernier. À l’opposé, le stock est un actif très liquide. Car ce dernier est censé pouvoir se vendre dans un futur proche. 

Ce petit paragraphe me sert à introduire la notion de « liquidité », maintenant que vous savez de quoi il s’agit, attaquons la suite.

Repartir ses économies pour gagner de l'argent.

La première catégorisation comprend l’argent dont vous aurez besoin dans un futur proche. Pour des vacances par exemple ou un nouvel ordinateur. Du fait de la nécessité de ces dernières, ces économies doivent être les plus possibles conservées en liquide. Dans un livret ou un placement non bloqué par des malus. 

La deuxième catégorie constitue un placement « visqueux ». On parle ici de l’argent mis de côté dans un but précis pour une utilisation tardive. Il peut s’agir d’un projet d’achat sur un bien immobilier, d’une voiture, ou de capital pour entreprendre. 

Il est important de placer cet argent de manière à ce qu’il puisse rapporter en termes d’intérêts mais qu’il soit cependant accessible dans un délai de 6-7 ans au maximum sans avoir de moins-values lors d’un retrait. Essayez de ménager le risque pris sur ce type d’épargne, et évitez les marchés financiers. 

Enfin, nous retrouvons les épargnes solides. Celles dont vous n’avez pas besoin, et qui sont là dans un but précis : Gagner de la valeur. C’est ici qu’intervient la bourse. Et suivant votre profil investisseur défini à l’aide de la vidéo « Comment investir 2000 Euros ? » vous en saurez un peu plus comment aborder ce point.

Les fonds de placements.

Si par exemple vous avez que très peu de temps à accorder à vos placements, allez jeter un œil auprès des OPCVM, de FCP ou encore des ETF…

Il s’agit de fonds de placement dans lesquels vous déléguez la gestion de votre portefeuille à un expert financier. Pour les ETF appelés aussi trackers, il s’agit d’une excellente opportunité pour investir en se diversifiant sur des actions chères même avec un petit capital.

Ces trois thèmes sont abordés en détail dans mon livre « Débuter en Bourse ». Disponible dans l’onglet formations de notre site.

Vu que vous n’avez pas besoin de ces économies dites solides, vous pouvez vous permettre de les bloquer dans un compte défiscalisé comme un PEA ou une assurance vie. De cette façon, vous ne payerez que très peu de taxes lorsque vous prélèverez vos économies qui auront fait des plus-values. 

Investir ses économies et percevoir des intérêts qui, à leur tour, génèrent des intérêts, c’est le but même de la capitalisation. Ça peut paraitre ridicule à vos yeux, mais croyez-moi, il s’agit là de la manière la plus facile et la plus saine de s’enrichir. 

Mette de côté, gagner de l'argent, ce n’est pas être un rat.

Il n’y aucune honte à avoir des ambitions et à vouloir mettre de côté. Ne tombez pas dans la frustration malsaine et le stress négatif qui vous feront vivre un enfer à chaque fois que vous pensez à l’argent. Apprenez à dépenser intelligemment et à vous connaître sur le plan financier. 

Utiliser votre bon sens, et faites l’impasse sur les habitudes qui amputent votre budget.  Ne tombez pas dans le piège de la société de consommation, et appréciez les moments où vous vous faites plaisir. 

Soyez fier de votre volonté et n’hésitez pas à parler argent autour de vous. Ce n’est pas un sujet tabou ! 

L’argent ne fait pas le bonheur mais il apporte de la sécurité, vous permet d’avoir le choix comme celui de pouvoir donner ou bien offrir.

Merci à vous d’avoir porté de l’intérêt à cet article ! Réagissez ci dessous dans l’espace commentaires, et retrouvez tout les articles Sans cravate qui vous accompagnerons dans votre parcours !

À bientôt.

4 réflexions sur “Gagner de l’argent sans forcer. L’éducation financière”

  1. Merci
    Super article, qui va en aider beaucoup à ce sentir mieux dans la vie de tout les jours.
    C’est clair, explicite et encouragent!
    A bientôt
    Florent

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires