Blog.

Comment réagir en période de crise ?

Comment réagir en période de crise ? Faut-il attendre une nouvelle baisse ? Le S&P pourrait-il décliner de nouveau ? La bourse de Paris est-elle sur une piste optimiste ? Niveau CAC, le nouveau support des 4575 points sera-t’il efficace ? Comment interpréter les discours de la FED et de la BCE ? L’indice IPC va t’il passer dans le négatif ?

La course au clics

Alors que la macro-économie ne cesse de décevoir, la course aux clics des médias financiers est lancée. Tant d’articles transmettent les mêmes informations, vides de sens, à prendre avec des pincettes. 

Et pour compliquer les choses, cette semaine c’est des dizaines et des dizaines de publications de résultats de sociétés américaines qui tombent, de même pour les annonces macro-économiques. Mais comment s’y retrouver dans ce merdier ? Comment comprendre et analyser ces chiffres, déplorables, dans un contexte de crise sanitaire que notre génération n’a jamais connue et qui touche la planète entière (ou presque) ? 

Est-il possible de s’accrocher à des indicateurs qui ne reflètent plus rien de cohérent et qui traduisent une situation que, depuis chez nous, dans notre canapé, nous ne sommes nullement en mesure de comprendre ? 

Comment l’épargnant particulier est-il censé prendre une quelconque décision ? Quels sont les véritables vecteurs et solutions que les marchés et médias lui proposent ? 

Peur d'arriver en retard ?

C’est cette sensation qui pousse aujourd’hui les petits porteurs comme vous et moi à se ruer sur les marchés. Et ça fonctionne, du moins jusqu’à maintenant et seulement si vous avez un mental assez fort pour avoir conservé vos positions depuis les plus bas.

Finalement, il n’y a plus de règles, les robinets des crédits sont ouverts, il s’agit simplement de croire ou non dans le rétablissement d’une économie qui choque de plus en plus ses citoyens, convaincus qu’un jour ils vont passer à la caisse.

Dans tout les cas, ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas en retard. Le marché vous attend, vous et votre optimisme pour rebondir. Faites preuve de bon sens, et stockez des valeurs qui vous plaisent vous en premier.

Acheter Lundi, revendre Jeudi ?

Dans cette phase de range de solidification de l’indice, on observe des mouvements qui bénéficient grandement aux initiés. Savoir analyser les volumes de transactions et primordial dans cette situation de crise pour mesurer l’ampleur des rebonds. 

Ces derniers jours, les fonds d’investissements profitent de petits volumes pour faire gonfler des valeurs jusqu’à leur résistance puis vendent immédiatement une fois le seuil atteint. Ces faibles volumes traduisent un engouement qui n’est pas général. Ne vous faites pas avoir. 

Si vous avez le temps pour monitorer/arbitrer vos positions au fil des jours il vous faut alors absolument déterminer ces zones de range et en profiter pour stocker sur les supports. (range 29,2€ – 35€ pour Total, 51€ – 62€ pour Airbus…)  Mais cela n’est pas donné à tout le monde. 

Pour ceux qui privilégient le long terme ou qui ont peu d’expériences sur les marchés, il vous faut surtout éviter d’acheter après une succession de deux ou trois séances haussières consécutives. 

Ensuite il est dans l’intérêt de tout le monde de surveiller la macro-économie sur les calendriers économiques pourvus à cet effet et accessible via notre page : nos outils 100% bourse. 

Dans tout les cas, si vous ne vous le sentez pas, éviter les allers-retours. Vous serez perdants. 

Et l'éthique là dedans ?

Quel plaisir de voir que nos clients et nos lecteurs, nous posent cette question. L’éthique, c’est votre règle. Personne ne vous l’enseignera mieux que votre propre jugement. Votre perception de l’avenir, vos valeurs. 

Tout est possible en matière de finance. Les fondements de la Bourse qui consistent à mettre un agent en recherche d’épargne et quelqu’un qui à des fonds à placer existent encore.

Arrêtez d’investir dans des OPC tellement dilués que vos n’avez aucune idée de là où est votre argent. Arrêtez de vous jeter sur Total parce qu’elle est une des dernières à verser des dividendes ou sur Airbus parce que son action est décotée et au coeur de l’attention.

Investissez dans les boites qui vous font vibrer. Sur lesquelles vous pouvez avoir un avis critique et dont les résultats et le marché ciblé vous parle. Aussi, fuyez les actions à faible liquidité.

En tirer le meilleur

Il est temps pour vous de tirer le meilleur de cette situation. À vous de développer vos connaissances et de vous entourer de personnes qui recherchent les mêmes choses que vous. Vous pouvez aussi consommer des livres sans modération et débattre avec vos proches.

Nous sommes les acteurs du monde de demain, nous sommes les entrepreneurs qui construisons le futur à notre image, quoi qu’il en soit des générations antérieures actuellement au pouvoir.

On est complètement ouvert à la discussion, au partage, à l’humour, l’amour et l’échange.

Sans Cravate c’est nous mais aussi vous et tout ceux qui le souhaitent. 

Rejoignez le mouvement, et mettez vos connaissances au service de votre avenir.

Finalement, cet article aussi était peut-être vide de sens. En tout cas, il est pourvu de bonnes intentions.

Etienne Monceau

À propos de l'auteur

Etienne

Co-fondateur de Sans Cravate et auteur de « Débuter en bourse », il a à coeur de transmettre sa passion pour l’économie, l’analyse des marchés financiers et la Bourse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires