Blog.

Comment acheter la Libra ? La crypto de Facebook

La libra est donc la monnaie virtuelle lancée par Facebook Inc. Les cryptomonnaies évoluent depuis plusieurs années dans notre environnement mais aucune n’a su à ce jour convaincre la majorité des utilisateurs. Beaucoup se servent des coins de references pour spéculer ou investir, mais pas grand monde utilise réellement ces nouvelles devises dans leur quotidien. Sans cravate vous propose aujourd’hui de vous éclairer sur le sujet et de répondre à la question « Comment acheter la Libra ? ». Y’a t’il réellement un objectif à investir dans cette dernière ou le but est-il tout autre ?  

Cet article fonctionne en symbiose avec une vidéo, à vous de choisir le format qui vous plait le plus.

Comment acheter la Libra ? Présentation.

Ce n’est pas un mais deux sites qui vont sortir d’ici le premier semestre 2020. En plus de libra.org, nous retrouverons donc calibra.com qui sera la wallet (portefeuille) personnalisée de la crypto en question.

Les objectifs de la cryptogaphie, on les connait déjà depuis longtemps. Il s’agit d’avoir un système stable, qui dure dans le temps. Avoir une sécurité des données de transaction ainsi qu’une technologie de blockchain qui permet de décentraliser les informations.

L’objectif est simple, supprimer le tiers parti lors d’une transaction. Il s’agit des banques, qui d’ordinaire prennent une commission sur les échanges. En réalisant une transaction à l’aide d’une cryptomonnaie, ces dernières ne sont plus sollicitées.

Nous n’allons pas ici expliquer le fonctionnement de la blockchain ni des technologies de cryptographie. Pour en savoir plus à ce sujet rendez vous sur cette vidéo.

Nous parlerons ici surtout des differences entre la libra et les autres cryptomonnaies qui existent deja dans notre environnement.

La Libra démocratise les cryptomonnaies

Cette crypto, comme certaines, va pouvoir coexister avec les autres solutions actuelles. Son objectif n’est pas de remettre totalement en question notre système économique et bancaire mais plutôt de l’améliorer dans certains secteurs d’applications.

On va donc découvrir la Libra, tout en pouvant continuer à utiliser nos cartes et comptes bancaire. L’évolution sera progressive, et accompagnera les utilisateurs dans leur possible transition.

Le fait de pouvoir fonctionner avec notre écosystème sans le brusquer est pour moi un point primordial. Il me semble qu’il s’agit de la clef pour developper et faire découvrir la technologie aux utilisateurs. Lui laisser le temps de se faire accepter.

La libra va simplement être une nouvelle devise mondiale qui va supporter les besoins financiers des entreprises et consommateurs, de manière sécurisé.

Déjà sur leur site, ils proposent leur livre blanc qui precise les objectifs, technologies, équipes et partenariats du projet. Je vous invite donc vivement à aller lire ce dernier.

Comment acheter la Libra ? Le portefeuille Calibra.

Comment acheter la Libra ?

Calibra sera le portefeuille numérique de la Libra. Ce dernier fonctionnera en symbiose avec What’sapp et Messenger pour rendre l’envoie d’argent ou les paiements aussi simple et efficace que l’envoie d’un message.

Un point très important concerne la réglementation progressive de la devise. Notre système économique ainsi que la sécurité évolue moins vite que les innovations. Il va donc falloir faire un gros effort pour la surveillance de cette wallet. Ca va se faire petit à petit. 

Calibra sera indépendant de Facebook. En effet, cela me semble important de preciser que le réseau numero 1 est au coeur du débat concernant la protection des données personnelles. Et même si peu de monde ne semble trop s’inquiéter de l’ampleur du big data et l’échange de leurs données au public, il est important de souligner que les informations ne circuleront pas entre Facebook et le portefeuille.

Cependant le fait d’être developpé par Facebook Inc souligne la puissance de frappe du projet. Il sera simple pour le réseau de mettre en avant son service et d’atteindre la masse d’utilisateurs.

Facebook réuni de nos jours plus de 2 milliards d’utilisateurs. Cela représente déjà le partenariat le plus solide qu’on puisse imaginer.

Un immense potentiel.

L’objectif à long terme, c’est de pouvoir payer son café ou sa place de parking sans même avoir eu l’impression de bouger le petit doigt. De même, de grosses transactions entre particuliers ou entreprises, en interne ou vers l’étranger vont pouvoir être réalisées dans un temps record, et sans commission.

Pour s’inscrire sur la wallet Calibra et utiliser la Libra il va tout de meme falloir donner une piece d’identité pour montrer que vous êtes une personne réelle derrière les transactions. Ce système anti fraude sert simplement à éviter que certains puissent agir dans l’anonymat et essaient de récupérer des données de transactions ou modifier la blockchain.

Malgré le fait qu’il faille renseigner une piece d’identité lors de la creation d’un portefeuille numérique, l’utilisateur pourra utiliser un pseudonyme lors de ses transactions. 

Il pourra de la même façon associer une ou plusieurs adresses qui ne seront pas forcement en lien direct avec leurs données personnelles. 

Une cryptomonnaie stabilisée par des actifs.

La libra sera constituée d’actifs financiers de notre système economique. Ce qui va permettre de donner une valeur stable à la devise. C’est un point extrêmement intéressant, car on va désormais avoir un réel objectif d’utilisation de la technologie. En effet, actuellement, très peu de personnes se servent des cryptomonnaies pour réaliser des échanges, à part certains qui cherchent à rester dans l’ombre. Pour la plupart, les gens investissent dans une cryptomonnaie, et misent sur leur potentiel, sans l’utiliser réellement. 

Les capitalisations des cryptomonnaies les plus connues sont très volatiles et leur cours n’est pas protégé contre la fluctuation du marché. C’est donc difficile pour un utilisateur de se convaincre à réaliser une transaction avec les coins en question. Il les garde plutôt dans sa wallet pour le vendre plus tard et réaliser une plus value. 

En effet, vous n’aimeriez pas utiliser une devise soumise au risque. Imaginez que les 50 euros qui sont dans votre portefeuille ont une chance d’en valoir plus que 30 le lendemain. 

Les actifs financiers qui supportent la Libra permettent donc à cette dernière d’avoir une valeur qui ne varie que très peu. Tout comme nos devises actuelles sur le Forex.

Les utilisateurs vont donc pouvoir commencer à faire confiance à la technologie et à l’utiliser dans leur vie de tout les jours. Cependant, cette monnaie virtuelle n’aura aucun réel intérêt pour un investisseur qui veut simplement spéculer. 

On peut imaginer que les variations ressemblerons à celles de l’euro ou du dollar. Des produits financiers seront donc tout de même probablement développés autour de la monnaie. Mais sur des sommes petites et moyennes, les variations seront moindres voir inexistantes.

Pour les cryptos, la Libra permet de passer au niveau supérieur, et ne pas simplement investir mais aussi utiliser dans son quotidien.

Comment acheter la Libra ? Des partenariats solides.

On sait que dans le milieu des crytpos, un des vecteurs essentiels aux projets technologiques sont les partenariats avec diverses entreprises. 

Pour qu’une crypto fonctionne il faut que des entreprises l’acceptent, et pour le coup, la Libra fait un carton. Ainsi, 28 entreprises connues avec des capitalisations monstrueuses se joignent au projet. 

Parmi eux, PayPal, Mastercard, Uber, Iliad et Vodafone participent au développement du projet. D’ailleurs pour certains, je me questionne sur leur engouement. Je ne vois pas d’avenir pour PayPal si Calibra réalise les mêmes fonctions.

Ces entreprises vont cependant donner de la crédibilité à la Libra.

Coinbase est aussi de la partie. Il s’agit de la wallet la plus utilisée en France. Ce partenariat va surement permettre aux utilisateurs d’obtenir de la Libra à partir de leur devise actuelle. Ce service ne sera t’il pas aussi disponible directement sur Calibra ?

Beaucoup se demande donc comment acheter ou investir dés maintenant dans la libra. Ils sont certains que ca va exploser. J’aimerai légèrement freiner ces pseudos visionnaires. Si vous avez lu jusqu’ici, vous aurez bien compris que l’objectif n’est pas de faire de la speculation sur la valeur. Un particulier n’a donc aucun intérêt à transformer ses economies en Libra dans l’espoir d’une plus value. 

Et en ce qui concerne un investissement dans le projet, il fallait soumettre sa candidature et être prêt à investir un minimum de 10 millions de dollars pour avoir l’opportunité d’être acteur du développement. 

Côté Français, on retrouve donc Xavier Niel, PDG de Iliad. On a donc effectivement des grosses têtes qui se cachent derrière ce projet et je suis impatient d’en apprendre plus.

Malgré ces investissements, la libra a pour objectif de réduire au maximum sa dependance vis à vis des entreprises partenaires.

Les diverses utilisations.

Comment acheter la Libra ?

Pour revenir sur l’équilibre de la valeur de la Libra, les actifs financiers seront principalement constitués de depots bancaire ou titres gouvernementaux (je pense aux obligations d’état). 

L’agent qui va servir à financer ces actifs provient simplement de la vente des coins en question. 

A partir du premier semestre 2020, l’application Calibra sera disponible sur le Playstore et Apple store, et sera prêt d’utilisation. Les commerces ou entreprises qui seront prêtes à accepter les paiements à l’aide de la monnaie virtuelle auront donc simplement à télécharger le portefeuille numérique comme un particulier. J’imagine que les démarches commerciales seront moindres et que le service sera clef en main pour un commerce. 

Evidement pour l’utilisateur, c’est aussi un moyen efficace pour envoyer de l’argent à des proches ou faire des cagnottes en ligne. Plus besoin de PayPal mais simplement de What’sapp ou Messenger. 

Cette crypto va être développée dans les pays emergents pour tester son fonctionnement et sa fiabilité puis ensuite arriver dans les pays développés. 

Comment acheter la Libra ? La sécurité.

La décentralisation de la blockchain et donc des données de transactions permettront enfin de sécuriser les échanges. Les banques conservent en effet les données des comptes de leurs clients sur une meme base de donnée, ce qui peut être extrêmement dangereux en cas d’attaque informatique. 

Le hacking se développe beaucoup plus vite que la sécurité. En effet les idées viennent avant les solutions, et la cybersécurité montre toujours un retard par rapport à l’imagination débordante des fraudeurs.

Comment acheter la Libra ? Quelques chiffres.

On a deja parlé des 2 milliards d’utilisateurs de Facebook. Même si ces derniers n’éprouvent pas forcement d’intérêt pour les technologies de cryptographie cela va quand meme être un énorme levier pour proposer le coin à notre société. 

Le deuxième chiffre de cet article est encore plus prometteur. Selon une étude de marché, sur un échantillon de population américaine, 18% des personnes sondées se sont dites intéressées pour investir dans une cryptomonnaie lancée par Facebook.

Personnellement ce chiffre m’impressionne au vu du faible nombre de citoyens qui sont intéressés par les crypto monnaies en règle générale. De plus on parle ici d’investissement et non d’utilisation. Ce chiffre met aussi en avant le fait que très peu sont réellement au courant de l’objectif principal de la Libra. Créer un stable coin utilisable dans notre quotidien.

Quel sera l'impact ?

Les analystes financiers se questionnent donc concernant l’impact de cette nouvelle venue vis à vis des autres cryptos. On retrouve ici des avis complètement divergeant. 

Certains estiment que l’attention va se concentrer sur la Libra et que les autres monnaies virtuelles n’intéresserons plus. Tandis que d’autres estiment que la Libra va être un element moteur pour permettre aux gens de faire un premier pas dans le monde de la crypto.

Et vous, que pensez vous de la Libra et de son impact sur le reste des cryptomonnaies ?

Retrouvez le reste de nos articles et nos formations pour en savoir toujours plus sur le milieu de l’entrepreneuriat. 

A bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires