avis action Renault

Analyse de l’action Renault

 Le cours de l’action Renault réalise aujourd’hui un nouveau plus bas annuel. Notre équipe commence alors réellement à se poser des questions sur le constructeur automobile. Quel est l’état de la situation entre la société et son partenaire nippon ? Quels sont les plans de redémarrage de l’alliance ? L’action est-elle une opportunité bon marché ?

À chacune de ces questions il y a une réponse ! Retrouvez donc notre avis sur l’action Renault dans cet article. Vous pouvez également retrouver nos autres analyses en cliquant ici.

Le retour de l'alliance.

Évoluant dans un secteur d’activité en léger recul, l’affaire Ghosn n’avait pas arrangé les choses pour le losange. Ces dernières semaines, c’est la potentielle fusion entre FCA (Fiat Chrysler) et PSA (Peugeot Citroen Opel) qui vient enfoncer un dernier clou dans le pied de Renault.

Cependant, c’est bien cette idée de « dernier » qui nous intrigue. Après avoir dégringolé de plus de 50%, la valeur est désormais extrêmement interessante. Notre analyse nous laisse penser qu’une opportunité de rebond est à prévoir. 

Encore une fois il faudra bien dissocier analyse technique et fondamentale et être conscient que les analyses mises en avant dans cette article sont à prendre avec des pincettes. 

Un bon état d'esprit.

Tout d’abord, il semblerait que le feu ce soit éteint entre Renault et Nissan. Les discussions qui étaient jusqu’à maintenant très tendues ont l’air de reprendre une tournure constructive. Le départ des deux directeurs Hiroto Saikawa et Thierry Bolloré permet d’enlever une grosse épine du pied à l’alliance. Notamment en terme de communication. Cela devrait permettre à Renault de repartir sur de bonnes bases. 

Les nouvelles équipes de gestion, que ce soit celle de JD Senard coté français et de Makoto Uchida côté Japon, sont persuadées que les accords et les plans de redémarrage qui seront mis en place entre les constructeurs sont la seule solution pour redresser le volant.

Concrètement, une alliance efficace permet de réduire de manière significative les coûts de production des véhicules. Cela a pour conséquence d’augmenter les résultats des acteurs de la fusion. Partager des partenaires, des sous-fabricants, des installations ou encore des usines en sont des exemples. Mais il est aussi possible de fusionner des ressources comme les pôles marketing, digitaux ou commerciaux. 

De plus, les sociétés peuvent partager des intérêts financiers direct en participant dans le capital de l’autre. C’est le cas de Renault qui possède actuellement 43% de son homologue japonais. Cependant, un accord secret (le Rama) amputait d’un commun accord le pouvoir du constructeur français chez Nissan malgré ses possessions. Aujourd’hui, dans un contexte où Nissan à énormément subit les déboires du marché automobile, la question du Rama est remise sur la table et pourrait donc permettre à Renault de retrouver sa réelle place d’actionnaire majoritaire. 

On comprend donc que l’état d’esprit de collaboration est de retour et qu’un meilleur avenir est à prévoir pour l’alliance. 

Notre avis sur l'action Renault: Analyse fondamentale.

Au niveau des chiffres, rien de surprenant vis à vis des concurrents automobiles. Cependant, suite à la chute importante de la valeur de l’action pour des raisons plutôt médiatiques, le PER (cours/BNPA) de l’action Renault approche le chiffre 5 et le rendement en devient excellent. 

La société servira en effet un dividende autour des 2,80€ et au vu du prix actuel cela représente 5,8%. Côté estimations et consensus pour les années à venir, le chiffre d’affaire de la société n’évoluerait que très peu. L’EBITDA (résultat d’exploitation n’incluant pas les dotations aux amortissements) fera de même. 

Encore une fois, une différence sera à noter quant à la dette financière de la société. Celle ci risque aussi d’afficher un coût d’endettement réduit. 

Les différences entre 2018 et 2019 sont bien notoires (décroissance). En revanche, les comptes de résultats et les estimations faites pour 2020 semblent valider le fait que la valeur n’a aucune raison de descendre plus bas que les 40€.

Notre avis sur l'action Renault: Analyse technique.

analyse action Renault

Techniquement, on ne peut pas rêver mieux. Une opportunité d’achat est bien présente mais il faut désormais attendre les signaux qui viendront valider le rebond. Une figure sur chandelier en marteau serait la bienvenue. 

Les moyennes mobiles MMexp50 et MM100 sont très éloignées l’une de l’autre. Elles sont encore bien décroissantes au vu du nombre de périodes qu’elles prennent en compte. Cependant, le support des 43€ est clairement le dernier seuil ou plutôt la dernière chance pour la valeur de rebondir. 

Finalement, ce sont les retracements de Fibonacci qui viennent donner de la valeur à ce graphique. Sur l’ensemble de la baisse, les zones des 23,6% et 50% ne sont pas prises au hasard. Il s’agit de supports ou résistances déjà très travaillées par le passé. Le rebond semble donc avoir toutes les chances de son côté, mais attendons que les prochaines bougies se forment pour prendre une décision. 

L’objectif technique est clairement défini sur la zone des 54€.

C’est tout pour cet article ! On espère comme d’habitude qu’il vous a plu. Si vous avez la moindre question, ça se passe en commentaires juste en dessous ⬇️.

Si vous aimez nos analyses, vous pouvez nous suivre sur notre page Facebook pour ne rien rater. Ou alors en découvrir d’autres en cliquant ici ! 😉

Etienne Monceau

À propos de l'auteur

Etienne

Co-fondateur de Sans Cravate et auteur de « Débuter en bourse », il a à coeur de transmettre sa passion pour l’économie, l’analyse des marchés financiers et la Bourse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *