total avenir pétrole

Quel avenir pour le producteur de pétrole ?

Un avenir pour le pétrole ? La question des énergies considérées non renouvelables est dans toutes les têtes. À l’heure où certains pays retournent vers le charbon ou développent le nucléaire, d’autres semblent faire le pari que l’or noir est encore exploitable de manière rentable et que notre dépendance vis à vis de cette ressource vaut bien le coup d’investir et d’innover technologiquement.

C’est le cas de Total, qui s’est associé à IBM pour créer le plus puissant supercalculateur privé du monde. Ils peuvent ainsi repousser le pic de production de pétrole. Son nom est Pangea III, inauguré le vendredi 6 septembre 2019 à Pau. Il permet à la société Française d’affirmer sa place de 7 ème producteur pétrolier du globe. (Source : Forbes.com)

Avenir du pétrole : Pangea III.

L’objectif est simple : augmenter la puissance de calcul des outils numériques de la société tout en diminuant la consommation énergétique de ces derniers. L’innovation est le fruit de la collaboration avec la technologie open power de IBM pour le traitement de données et sa circulation. (Source : Laurent Vanel, responsable technique IA chez IBM).

Il faudra cependant expliquer pourquoi une société dont le chiffre d’affaire provient de l’extraction (5,2%), du raffinage (44%) et de la distribution d’énergie (50,8%) a besoin d’une telle puissance de calcul (Zonebourse.com).

Avenir du pétrole : L'innovation au service de la croissance.

Alors que le contexte climatique et les enjeux environnementaux sont les inquiétudes principales de notre génération, le géant du pétrole semble plutôt opter pour une politique de croissance. C’est à dire, penser l’avenir avec les technologies du futur et non celles dont on dispose aujourd’hui.

À l’aide de Pangea III, l’objectif de Total est donc d’optimiser la prospection et l’exploitation de gisements. Il s’agit surtout d’améliorer la sélectivité des opportunités de forage. Les puits de pétrole vont inévitablement se raréfier et la question de rentabilité reste primordiale dans la décision d’exploitation d’un sol.

Les axes d’innovation sont les suivants (Source : Total.com) : 

  • Localiser les hydrocarbures plus efficacement et surtout avec plus de précision grâce au traitement d’image de très haute résolution. Pour faire simple, ces images sont issues d’ondes de différentes fréquences envoyées dans le sol et recupérées par des capteurs pour déterminer les formations et la composition rocheuse.  
  • Utiliser l’intelligence artificielle et le traitement de données pour créer des modélisations 4D de gisements. Le but étant d’améliorer les performances des sites d’extraction en temps réel.
  • L’amélioration de la fiabilité des informations permet au groupe de gagner en précision quant à la rentabilité ou non d’un nouveau projet et aussi d’optimiser la prise de décisions pendant l’opération d’extraction.

Ces différents points nous permettent de faire le lien entre l’activité de Total et son interêt certain pour l’intelligence artificielle et le high tech. Cela justifie en effet les investissements et partenariats du producteur pétrolier avec des sociétés évoluant dans ces différents secteurs. 

Cependant, ces ambitieux projets suscitent des questions vis à vis de Total. En effet, l’entreprise se dit vouloir devenir leader de l’énergie responsable.

L'impact sur les marchés.

Intéressons nous désormais au cours de l’action et aux estimations de résultats des prochaines années. Cela nous permettra de comprendre comment l’inauguration du site et le reste des publications ont été accueillies par le public des investisseurs.

Analyse fondamentale :

Avec un dividende proche des 3€, l’action Total aujourd’hui cotée à 48,675€ s’inscrit sans surprise dans les titres de rendement.

Malgré la croissance organique de son chiffre d’affaire sur les 3 dernières années, celui-ci semble se stabiliser autour des 201 000 Millions d’Euros pour celles à venir. (estimations revues à la hausse fin 2019). Cependant les analystes financiers estiment que la croissance du résultat d’exploitation (donc du résultat net) sera quant à elle ininterrompue pour atteindre les 14 734 Millions de dollars de RN en 2021.

charts total
Evolution du compte de résultat de la société Total

Total semble donc vouloir diminuer ses coûts de production en conservant le rythme de son activité. Objectif en complète adéquation avec son investissement dans Pangea III.

Actuellement, la valeur possède un PER (Price Earning Ratio) plutôt faible et semble être bon marché. Notamment vis à vis de ses concurrents du même secteur. La conjoncture à moyen terme est clairement acheteuse. L’écart entre le cours actuel et les objectifs des analystes sur les 6 prochains mois nous laissent penser que l’exploitation de l’or noir est toujours source de profits.

Alors que le CAC40 se comporte plutôt bien ces dernières semaines, il est interessant de comparer la première capitalisation de l’indice avec l’ensemble du marché français et du secteur pétrolier. 

Avenir pétrole
Analyse sectorielle Total

On peut noter deux choses : Premièrement, le secteur pétrolier est inévitablement influencé par le géant en question. On peut le voir au niveau les polygones bleu et vert sensiblement confondus.

Alors que cette première analyse sectorielle n’est pas très concluante, la deuxième lecture vient valider notre analyse fondamentale. Par rapport au CAC, l’action Total est couverte par un consensus de sur-performance. Cela en fait une valeur avec du potentiel vis à vis de son prix et de son PER. Cependant, la qualité des publications et la situation financière de l’entreprise semblent ne pas faire l’unanimité.

Rappelons que toutes ces données sont qualifiées de « soft » et qu’il s’agit de grandeurs plutôt quantitatives. 

Analyse technique :

Avenir pétrole
Cours de l'action Total, échelle : 4 ans

Techniquement, il n’y a aucun doute. La valeur performe depuis un grand nombre d’années. Le canal haussier dessiné ici semble se préciser depuis 2017 avec cependant un abcès en septembre 2018 corrigé directement lors de la micro-crise d’octobre.

Malgré plusieurs breakout du canal au cours de ces 2 dernières années, une phase de consolidation s’est donc installée. Elle congestionne le cours entre les 51€ et son support à 42€.

C’est ici que l’analyse devient intéressante. Le cours est clairement en train de frapper la résistance du range et les moyennes mobiles MMexp50 et MM100 sont confondues. Le cours semble donc vouloir se renverser sur le cours terme. Mais, le profil croissant de la MM100 nous indique que cette correction, si elle à lieu, sera temporaire pour ensuite revenir tester la zone des 51€.

Pour conclure notre analyse et valider le fait que l’inauguration du calculateur n’est pas sans conséquence pour les marchés, nous noterons le rebond évident du cours sur son support en septembre 2019. Rebond suivit d’une hausse de 16% sur l’espace de 6 semaines.

Avenir du pétrole : Un peu d'histoire... (BONUS)

Une analyse complémentaire peut être interessante. Il s’agit de la corrélation entre le prix du baril brut et l’activité des producteurs de pétrole en général. 

L’OPEP (organisation des pays exportateurs de pétrole) est au centre de la partie. L’alliance entre les 14 pays producteurs a un rôle de surveillance et de régulation quant au prix du baril. Lorsqu’un pays ne peut pas produire en assez grande quantité, un autre doit prendre le relai pour stabiliser l’offre et donc le cours de l’or noir.

Fin 2014, alors que la Lybie augmente sa production de 900 000 de barils par jour, l’Arabie Saoudite n’accepte pas de réduire sa production. Les différents pays de l’OPEP inondent le marché d’offre dans un contexte où la croissance de l’Europe et la Chine est en déclin. C’est à dire que la demande baisse. Le résultat est évident, le prix du baril entame sa chute libre. 

Avenir pétrole
Cours du baril de pétrole brut, échelle : 12 ans.

Passé sous le cours des 80$, l’exploitation du pétrole devient de moins en moins interessante. La sélectivité des puits prend alors toute son importance. D’ailleurs, les huiles de schistes extraites des gaz deviennent par la même occasion une ressource rentable. L’exploration non conventionnelle prend de l’ampleur et inquiète. 

L’arrêt de la croissance de production de pétrole n’est donc pas uniquement dûe à une raréfaction de la ressource. Elle est aussi due à une offre trop importante pendant une courte période et une rentabilité plus aussi attractive. 

Avenir pétrole
Cours du baril de pétrole brut, échelle : 5 ans.

Depuis 2016, le cours du pétrole remonte et l’action Total fait de même, à un rythme similaire. La société française était capable de gérer financièrement une période difficile avec un prix du baril très faible. Actuellement, le cours du géant pétrolier fluctue entre 42€ et 51€. Les investissements et innovations technologiques sont loin d’être vaines. Il semblerait que le pic de production soit repoussé pendant encore un certain temps. 

Merci pour votre lecture et votre attention. Cette partie bonus fait en réalité partie intégrante d’un projet au sein de mon école d’ingénieur sur Toulouse.

Les différentes analyses avancées dans cet article doivent être prises avec des pincettes. Il s’agit simplement de mon opinion sur la situation financière du groupe et son avenir. Je ne pourrai être en rien responsable de gains ou de pertes issus de décisions prises sous l’influence de la lecture de ce document .

J’espère que ce dernier vous aura plu, 

À bientôt sur Sans Cravate.

Etienne Monceau

À propos de l'auteur

Etienne

Co-fondateur de Sans Cravate et auteur de « Débuter en bourse », il a à coeur de transmettre sa passion pour l’économie, l’analyse des marchés financiers et la Bourse.

1 réflexion sur “Quel avenir pour le producteur de pétrole ?”

  1. Ping : Analyse CAC40: Total SA - Une action intéréssante - Sans Cravate

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *